Rafting sur la Trisuli

Ce dimanche, nous avons retrouvé Amine et Julia pour une journée sportive, avec au programme, 3 heures de descente en rafting sur la rivière Trisuli. Mais avant cela, il nous fallait parcourir les 110 km jusqu’au point de départ, soit 3h de route en perspective. C’est donc aux aurores que nous avons découvert le moyen de transport mis à disposition par l’agence organisatrice: un grand van avec chauffeur, juste pour nous 4!

Les rues de Katmandou étant presque désertes du fait de la grève annoncée, nous sommes rapidement arrivés… à un premier barrage de police! Apparemment il était déconseillé de rouler en temps de grève. Malgré tout, et à l’aide d’arguments un peu étranges, notre chauffeur est parvenu à nous conduire dans le temps imparti jusqu’au point de départ.

Sur place, un moniteur semblant à peine majeur nous accueille et nous équipe: T-shirts longs, Gilets de sauvetage, casques et pagaies. Nous le suivons ensuite jusqu’à la plage où nous attend le raft, où il nous explique les consignes de sécurité et de « navigation ». Pas si simple en anglais! Nous embarquons, faisons quelques manœuvres tests, et déjà nous savons que cela ne va pas être si simple! La balade est de niveau débutant, avec des successions de passages calmes et de petits rapides. Nous commençons doucement, mais quand même ça mouille pas mal! Au fur et à mesure que nous prenons de l’assurance, le moniteur nous fait arriver dans les rapides de plus en plus en biais, ce qui rend les choses plus difficiles mais plus amusantes!

Julia demande alors à faire un saut depuis un rocher; nous ne sommes pas tous très enthousiastes à nous plonger dans l’eau froide (et polluée) de la rivière. Finalement, nous y allons tous, il y a bien 5m de hauteur, c’est assez impressionnant… 1, 2, 3! C’est froid! Une fois tous à l’eau, nous nageons un bon quart d’heure avant de remonter (avec bien des difficultés) dans le raft. Ayant vu notre témérité, le moniteur nous prépare quelques défis. D’abord un retourné de raft en prenant élan sur un rocher, ce qui a pour conséquence d’être tous de nouveau à l’eau. Puis une traversée de rapides en restant tous allongés dans le raft, sur le ventre, le visage vers la rivière: le but était évidemment de nous arroser!

Après 3h de descente, ponctuée de fous rires et de quelques pauses, nous parvenons au point d’arrivée. Il faut encore traverser un pont suspendu avant de rejoindre le restaurant ou nous nous changeons et nous réchauffons autour d’un bon Thali (assortiment de plats népalais). Au retour il est difficile de ne pas succomber à une petite sieste, malgré la jolie vue, en remontant, sur les sommets entourant la vallée. Nous atteindrons Katmandou en fin de journée. Merci encore à Julia et Amine sans qui nous n’aurions pas fait cette sortie!

Publicités

Une réflexion sur “Rafting sur la Trisuli

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s