Rio, balades sur la côte

Vendredi 14 avril, c’est le dernier jour de Thibaut avec nous, donc nous n’avons rien prévu de particulier au programme. Le soleil est ressorti et les garçons décident d’aller se baigner sur la plage de Leme après le petit déjeuner: il serait dommage de quitter Rio sans avoir fait trempette! De retour vers 10h, ils sont bien silencieux… fâchés? Non, ils sont un peu sous le choc: malgré leur carrure, ils ont bien failli se noyer! Les plages du Sud de Rio sont en effet très dangereuses, des lames de fond puissantes sont capables d’emporter les baigneurs au large et dans ce cas, nager de toutes ses forces ne sert à rien. Heureusement, Thibaut et Franck n’ont pas paniqué et les sauveteurs n’ont eu qu’à leur montrer comment revenir sur le bord. Mais ils se souviendront longtemps de cette baignade et ils sont encore un peu penauds lorsque nous quittons l’auberge de jeunesse en début d’après-midi pour nous rendre à l’aéroport! Il n’y a pas foule sur la route en ce vendredi Saint et nous atteignons le terminal international très rapidement. Après un enregistrement express, voilà déjà l’heure de se quitter. Cela nous fait bizarre de nous séparer de notre compagnon de route depuis plusieurs semaines et nous rentrons en silence à l’auberge de jeunesse. Le soir, une fusillade éclate dans le favela d’à côté: on croirait des pétards, ce n’est donc pas très inquiétant, jusqu’à ce que l’électricité soit coupée! Heureusement, les règlements de compte n’impliquent jamais la population (sauf à être au mauvais endroit au mauvais moment…) et le seul désagrément que nous avons est de ressortir nos lampes de camping. Nos hôtes nous invitent même à partager leur dîner puisque nous ne pouvons pas cuisiner! La journée, forte en émotions, se termine donc dans la convivialité. Thibaut, quant à lui, atterrira à Paris le lendemain en milieu de journée, après un long trajet passant par Lisbonne; merci à lui d’avoir partagé un bout de voyage avec nous et de nous avoir supportés si longtemps!

De notre côté, nous envisageons de passer quelques jours supplémentaires à Rio: l’auberge de jeunesse nous plait bien et nous avons envie d’en découvrir plus sur la ville. Nous profitons d’un samedi ensoleillé pour faire une longue balade le long des plages de Botafogo et de Flamengo. C’est en fait le même itinéraire que ce que nous avons fait en vélo, mais à pied et avec le soleil, nous pouvons prendre notre temps pour observer la vie des Cariocas. De plus, le weekend, les plages et parcs de la ville sont plus animés et c’est un plaisir de flâner parmi la population. Rio de Janeiro compte un grand nombre d’installations sportives en libre service et nous sommes étonnés de la quantité de personnes qui pratique une activité régulière: toutes les générations et les profils sont confondus, c’est très convivial. Sur le sable, des filets sont installés et la population s’adonne au volley-ball et au footvolley, très impressionnant! Pour ceux qui fatiguent, il est possible de louer chaise longue et parasol pour presque rien et de commander une noix de coco fraîche, à siroter en admirant la vue spectaculaire sur le pain de sucre ou la baie de Guanabara. Décidément, Rio nous plait de plus en plus! Arrivés au bout du Parque do Flamengo, nous visitons le monument aux morts de la seconde guerre mondiale. Le Brésil a en effet envoyé des troupes en Europe dès 1942 pour combattre aux côté des forces alliées, notamment en Italie, contre le régime de Mussolini. Bien qu’inauguré en 1960, le bâtiment paraît assez récent; la visite est émouvante, surtout lorsque l’on pénètre dans le mausolée, en sous-sol, qui abrite 468 tombes de soldats. Fatigués par les kilomètres et la chaleur, nous rentrons à Leme en coupant par les rues ombragées et animées de Botafogo.

Le dimanche, la rue qui longe le littoral, de Leme à Leblon, est fermée à la circulation. C’est l’occasion pour les Cariocas de prendre possession du bord de mer: à roller, à pied ou à vélo, peu importe le moyen, tout le monde se retrouve près de la plage. Le marché d’artisanat et les quiosques de Copacabana sont pris d’assaut, autant par les touristes que par les habitants. A la foule se mêlent d’innombrables vendeurs de rue qui proposent bibelots, artisanat ou spécialités culinaires locales, le tout créant une joyeuse ambiance de foire. Ayant finalement décidé de rester plus de 15 jours à Rio, nous irons à plusieurs reprises nous promener le long de la côte, simplement pour observer la vie locale et profiter du sublime panorama. Plusieurs spots réputés pour la vue au coucher du soleil se situant à proximité, cela constitue pour nous une sortie agréable en fin de journée. Entre les plages de Copacabana et Ipanema, un gros rocher avance dans l’eau (Ponta do Arpoador) et offre une vue magnifique sur les plages d’Ipanema et de Leblon. Des vendeurs de Caïpirnha (boisson nationale à base de cachaça, un alcool de canne à sucre, et de citron vert) font le tour du rocher pour permettre aux spectateurs d’admirer la vue tout en sirotant un cocktail! L’instant est vraiment magique et, lorsque l’astre solaire a disparu derrière les montagnes, la foule applaudit! Malheureusement, la météo n’étant pas toujours clémente en cette fin avril, nous n’aurons pas tellement d’occasions d’admirer le soleil couchant en bord de mer. Mais pour nous la vie à Rio est très appréciable, quel que soit le climat, et le temps sur place nous permettra de bien nous reposer, avant de reprendre la route vers des étapes moins confortables. Nous en profiterons également pour nous mettre à jour (blog, papiers d’identité, planification des prochaines expéditions…), ce qui n’est pas inutile après 3 semaines à un rythme élevé! Tout cela sans oublier de visiter les nombreux sites d’intérêts que compte la ville et de faire de belles rencontres (15 jours dans la même auberge, à la fin on connaît du monde!): à lire dans les prochains articles!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s