Ollantaytambo

A peine avons-nous récupéré de nos émotions du trek du Chemin de l’Inca, que nous décidons de repartir pour la Vallée Sacrée. Nous n’avons eu qu’un aperçu de la petite ville d’Ollantaytambo, située sur le trajet vers Aguas Calientes, mais nous pensons qu’il y fait bon vivre, une fois les hordes de touristes passées, en milieu de journée. De plus, cela constituera une bonne base pour explorer les derniers sites de notre boleto turistico. Nous quittons donc sans regret l’hostel peu confortable dans lequel nous logions pour prendre un colectivo, quelques pâtés de maison plus loin. Le trajet dure 1h30, mais cette fois nous profitons du paysage: les premiers kilomètres ne sont pas les plus agréables, mais passé Chinchero, ça s’améliore. Nous montons à près de 3800m avant de redescendre dans la vallée de l’Urubamba, où se trouve la ville du même nom. La route longe ensuite le fleuve, serpentant entre de spectaculaires reliefs à la terre rouge: nous en prenons plein les yeux. A l’arrivée, vers midi, la jolie petite Plaza de Armas est vide. Comme prévu, tous les touristes partis pour le Machu Picchu ne referont leur apparition qu’en fin d’après-midi. Nous nous installons dans un hôtel tout neuf réservé en ligne; le gérant, René, est aux petits soins pour obtenir les meilleurs commentaires suite à notre séjour et nous donne plein d’astuces sur les environs. Le « quartier » (la ville est minuscule, on pourrait presque parler de pâté de maison) que nous avons choisi est à 5min à pied de la place centrale et donc de l’animation et, en même temps, suffisamment excentré pour trouver de bons petits restaurants locaux, boudés par les touristes: parfait!

Après la pause déjeuner, nous nous sentons en forme pour explorer les célèbres ruines du village – nous ne sommes plus qu’à 2800m. Il y a en fait plusieurs vestiges qui surplombent la ville et qui sont visibles d’en bas, mais ceux qui nous intéressent comportent un temple impressionnant. Ils ne sont accessibles officiellement que grâce au boleto turistico et les nôtres sont encore valables 2 jours, ça tombe bien! Il faut traverser une artère très touristique pour parvenir à l’entrée du site, mais globalement le village garde un certain charme malgré la quantité de restaurants et boutiques de souvenirs. Il n’y a pas de rabatteurs comme à Cusco et, lorsque les bus de visiteurs sont partis, l’ambiance est assez calme. Les ruines sont constituées de plusieurs zones: une partie escarpée, très fréquentée des groupes, et la partie basse, plus en retrait mais tout aussi intéressante pour nous. Bien sûr, il faut aimer les vieilles pierres: nous avions entendu que le site était à voir pour ses énormes blocs de roche parfaitement taillés. Nous qui avons aimé Sacsayhuaman et Machu Picchu pour ce type d’éléments, nous sommes servis à Ollantaytambo! En effet, dès l’entrée, d’énormes pierres cubiques sont exposées. Elles proviennent du temple, tout en haut de la colline, et ont pu arriver là lorsque les habitants ont utilisé les roches du site pour bâtir églises et maisons.

Nous montons à travers les terrasses pour atteindre la zone la plus intéressante: d’énormes blocs de pierre sont parfaitement ajustés pour former un rempart, puis une porte d’accès à ce qui semble être un temple. Alors que les murs sont en granit, les pierres du temple sont d’un matériau différent, une roche rose, et leur taille excède tout ce que nous avons vu jusqu’à présent par ici. De plus, la précision du travail de la pierre est encore plus incroyable que sur les sites précédents et surtout, la matière utilisée ne provient pas de cette montagne! Elle a été extraite dans une carrière, à 6km de là; pour y accéder, il faut traverser un torrent… Il est dit que les Incas, pour transporter les pierres, ont utilisé des plans inclinés et ont détourné le cours du torrent. Mais vue la taille des blocs, nous avons du mal à imaginer ce travail de titans! Ollantaytambo est avant tout connue pour être une forteresse, Manco Inca y ayant mené une bataille victorieuse contre les Espagnols, avant d’être écrasé, au même endroit quelques semaines plus tard. Mais le bâtiment de pierre rose qui domine l’ensemble est clairement un ancien temple: les blocs sont monumentaux et ornés de motifs en reliefs. Nous profitons du site presque désert en ce jeudi après-midi et déambulons un moment entre les énormes rochers, avant de gravir un petit sentier escarpé qui mène à un fort rustique. L’ascension est assez rude et le chemin de plus en plus étroit, mais la vue au sommet nous récompense.

Lorsque nous redescendons, nous sommes frappés par la quantité de personnes qui a fait son apparition: des bus entiers de visiteurs ont débarqué! Nous décidons de gagner une zone plus calme, tout en bas des ruines et un peu en retrait. Nous suivons un enchaînement de bassins, dont le système d’approvisionnement en eau est très bien conçu et fonctionne encore aujourd’hui, pour arriver aux limites du site. Là, la pierre est directement taillée dans la montagne et cela nous rappelle le temple de la Lune, visité près de Cusco. Des petits canaux censés acheminer de l’eau sont encore visibles, au dessus de ce qui paraît être un autel. En revenant vers l’entrée du site, nous passons à travers les ruines d’un ancien village et de ce qui a été identifié comme d’anciens temples, dédiés à l’eau, puisque comportant quelques bassins et fontaines. Mais le travail de la pierre n’a ici rien à voir avec les éléments placés au sommet du site. A la sortie, un petit marché d’artisanat, aux échoppes colorées, attend les touristes qui redescendront bientôt des terrasses. Pour notre part, nous décidons de nous balader dans la vieille ville, située entre les deux collines: sur certaines des plus anciennes habitations, il est flagrant que les pierres du site ont été réutilisées. Le village est plein de charme et les rues sont très calmes, dès lors que l’on s’éloigne de la place centrale.

D’autres informations sur Wikipédia!

Publicités

2 réflexions sur “Ollantaytambo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s